PAR Mehdi LE 29 août 2013 ◆ 11 commentaires

Promo intensive pour « Malavita » !

▬ Il faudra attendre le 23 octobre prochain pour découvrir « Malavita » dans les salles obscures françaises. Depuis quelques jours, le casting, dont Dianna Agron, enchaîne les interviews afin de promouvoir le film. Un énorme merci à AgronNews pour toutes ces traductions :

BEHIND THE SCENES :

INTERVIEWS :

Sur les différences entre ce film et les autres films de mafia :
« Je pense que chaque film sur la mafia va rappeler à quelqu’un un autre film sur le mafia mais ce que j’aime à propos de celui-ci c’est que il y a de la violence, de l’action, du suspens, mais on a pas l’habitude de voir une famille sous le programme de protection des témoins en France. C’est très différent par rapport à ça et j’ai beaucoup aimé cela, je me suis demandé pourquoi cela n’avait pas été fait avant. Donc oui, j’étais vraiment excitée à l’idée de jouer ça ».

Sur sa scène préférée :
« Je crois que la scène la plus excitante à filmer jusqu’à présent était celle où je me joue de ce groupe de garçon, je me retourne et le coffre est ouvert, je prends une raquette de tennis et je frappe ce garçon [grimace] et … 1. Je n’ai jamais fait quoi que ce soit de tel avant, et 2. Apprendre toutes les techniques pour tourner les scènes de bagarre c’est… j’ai grandi en tant que danseuse et pour moi ça semblait vraiment comme une chorégraphie, vous savez, ‘commence ici, prend ça, va à cet endroit à ce moment, fais ça pendant 3 secondes’ et avec ces longs cheveux que j’ai pour ce film, ça vole de partout. C’était très difficile ce jour-là car on a filmé ce film de façon italienne et on attend que la lumière soit parfaite, et quand c’est trop sombre, tu attends que les nuages passent, tu vois Luc et l’équipe surveiller le ciel et prévoir quand les nuages disparaitront. Donc on devait arrêter de tourner pendant 40 minutes et retourner directement dans la scène, le refaire. Ce jour-là c’était vraiment un challenge mais aussi une récompense et forcément très excitant ».

Sur sa première rencontre avec John D’Leo :
« Le première jour où je l’ai rencontré on faisait les tests maquillages, coiffure, tout ça et j’avais déjà rencontré tout le monde sauf lui donc je vais vers lui, je l’enlace et je lui dis « Salut, ravie de te rencontrer, on va bien s’amuser, c’est génial ! » et il dit « Ouai, carrément, alors d’où tu viens ». Je lui dis de San Francisco, blah blah blah et puis il me dit « Et donc tu fais quoi sur ce film ? Coiffure ? Maquillage ? » et j’ai répondu « Je suis ta sœur ! » et donc ça nous a rendu tout de suite plus à l’aise, je le taquinais sur ça, et on a commencé à filmé en premier, on était là deux semaines avant Robert, Michelle et Tommy et donc on a eu le temps de déconner, se connaître. Mais ça me semblait très naturel, j’ai moi-même un petit frère donc … J’adore ça jouer la grande sœur [rire] « .

Sur le scénario :
« Quand j’ai lu le scénario j’ai juste pensé que c’était vraiment drôle et surtout le sentiment d’être un « underdog » (loser) a souvent été traité dans différents films et bien sur la série dans laquelle je suis mais c’est un sentiment universel qu’on peut ressentir 10 fois par jour ou 1fois par jour, mais cela va arriver à tout le monde un jour ou l’autre au cours de sa vie, et là être dans un tout petit village de France, avoir une vie différente, je savais que ça serait quelque chose de très drôle à jouer et quand je le lisais j’imaginais déjà ce que ça pouvait rendre et ce que Luc [Besson] ferait, tout ça, donc oui j’étais vraiment impatiente et excitée la première fois que je l’ai lu ».

Sur le fait de tourner en Normandie :
« Ça fait partie de ces expériences où quand on tourne à l’extérieur on apprend tellement à plus connaître les gens parce qu’on rentre pas chez nous à la fin de la journée, on ne voit pas notre chien, nos amis, notre maison, nos voisins. Etre là en Normandie dès le début… c’est juste magnifique. Il y a ce restaurant où on va manger tous les soirs, on passe du temps à discuter, échanger des histoires ensemble, il n’y a pas de paparazzi ici, c’est juste un merveilleux endroit, c’est très organique et ça donne la sensation qu’il s’agit uniquement du film et se ‘connecter’ entre nous [Faire des rencontres, s’amuser], c’est vraiment idyllique ».

Sur son personnage Belle Blake :
« Belle est l’adolescente américaine typique dans le sens où on veut être amoureux, être apprécié, regardé, on veut juste partir et se découvrir et toutes ces choses. Mais à côté elle est très mature, très observante, ferme. Luc [Besson] plaisantait une fois à propos d’une scène de diner et dans le film je viens juste de consommer mon premier amour et je regardais par la fenêtre en pensant à cette scène, j’étais complètement dans les nuages et il m’a dit que j’étais vraiment Belle à ce moment en me taquinant. Mais oui au final je pense qu’elle est vraiment l’adolescente typique la plupart du temps ».

Sur le fait que Belle ne soit pas qu’une simple adolescente :
« Quand elle n’est pas l’ado typique… Vous savez grandir dans une famille où la violence est tout le temps là, même si elle est peut-être parfois la moins violente du gang par moment, elle reste vraiment l’une des pires. Elle frappe cette fille qui lui a piqué sa trousse, des trucs comme ça. Et c’est vraiment drôle à jouer car bien sur je n’ai jamais été comme ça dans ma vie et puis je ne pense pas qu’elle [Belle] réalise que ce n’est pas un bon comportement car pour là elle a toujours observé sa famille comme ça donc oui je ne pense pas qu’elle réalise à quel point elle est violente et agressive dans ces moments ».

Sur sa relation avec son père :
« Elle est très fière de son père, il est vraiment un modèle pour elle, peut-être même plus que sa mère. Elle prend exemple sur sa mère, aime vraiment ses deux parents mais elle est très ‘fille à papa’. Il y a un moment où il [Le père de Belle, Robert De Niro] exprime quelques regrets pour ce qu’il s’est passé pour en arriver là [Etre sous le programme de protection des témoins] mais au final elle refuse ça car pour elle pour, il est tout, il est parfait ».

Sur le fait de travailler avec Luc Besson :
« Je ne pense pas que ça soit différent de travailler avec Luc qui est français, il est très passionné pour son travail, ce que j’admire vraiment pour quelqu’un qui fait ça depuis longtemps. Pas qu’il est vieux mais certaines personnes perdent intérêt dans ce qu’elles font, surtout si elles trouvent le succès. C sentiment de ne pas être satisfait ou de vouloir se dépasser encore et encore… on perd l’effet sympa à travailler comme ça… mais Luc n’est pas comme ça, il est comme un enfant dans un magasin de jouets ou de bonbons. Il veut que tout le monde se sente bien, fasse son boulot, s’amuse et avoir un produit final excellent ».

Q : Comment décrivez-vous le film ?
DA : C’est une famille de mafieux qui est sous le programme de protection des témoins. Ils sont en Normandie, ils essaient d’être normaux ce qui est très dur à faire pour eux, prenez des mafieux, je veux dire, retirez les de leur élément naturel pour les mettre en Normandie… cela ne va pas se passer sans se faire remarquer. Il y a des choses intéressantes qui se passent.
DA : C’était vraiment drôle à jouer. Luc Besson réalisant un film, vous savez dans quoi vous embarquez et que vous allez avoir d’incroyables séquences. C’était vraiment un rêve.
Q : Avez-vous du auditionner pour ce rôle ? Dianna ? Vous avez déjà un bon CV pour votre carrière.
DA : Merci … J’étais en France pendant les castings et j’ai eu un rendez-vous avec Luc, Luc venait de rentrer de NYC où il avait vu Bob-
Q : Par Bob vous voulez dire … ?
DA : Bob De Niro.
Q : Vous l’appelez Bob.
DA : Oui [Rires]. Il [Luc] se gare devant l’hôtel en moto. Il y a des croissants sur la table, c’est vraiment très français. On parle et il me dit « Veux-tu faire ce film ? » et je me dis qu’il est fou, « Comment tu sais et on a même pas lu le script », tout ça mais tout le monde me poussait « Allez va lire avec lui, rencontre Bob, lis avec bob ! ». Donc j’ai lu avec Luc, je suis allée à NYC dans le bureau de Bob et à ce moment-là je n’ai pas officiellement ce job. Luc me dit « Allez vas-y ! ». Bob est très calme quand on le rencontre pour la première fois et environ un mois et demi plus tard j’avais la confirmation du rôle et c’est soulageant et cet aspect de soulagement prend vraiment du temps et quand enfin on réalise ce qu’il se passe … je me dis « Ca va vraiment être cool ».
Q : Parlons de Monsieur Bob De Niro et Michelle Pfeiffer. C’est comment de travailler avec eux ?
DA : C’est vraiment magnifique. Ils sont merveilleux et prennent soin de nous. Luc avait tout prévu, il est génial, il adore ce qu’il fait. Je travaille avec des gens qui aiment ce qu’ils font, que j’admire et … c’est vraiment un rêve.
Q : Vous êtes vraiment à la hauteur de De Niro et Michelle Pfeiffer dans ce film, vous avez vraiment des répliques fabuleuses.
DA : C’est gentil, merci.
Q : Et la nourriture alors ? Pour moi c’est la plus grosse différence entre la France et les USA.
DA : Oui … c’était intéressant d’aller au buffet et de voir des escargots tous les jours. Et bon aussi du poisson, des légumes, tout ça ou même du vin, vous ne verrez jamais de vin sur un buffet américain. Les burgers en France ne sont pas vraiment les mêmes qu’aux USA, et [à John] tu te souviens quand j’ai fait des burgers pour Luc et toute l’équipe ? J’étais dans la cuisine et tout le monde les a bien aimés donc … j’en ai refait après. Mais c’était vraiment marrant, vous savez l’américaine dans la cuisine « Okay je vais faire des vrais burgers ! C’est bon, je gère ! »
Q : Qu’allez-vous dire à vos amis à propos du film, à part qu’ils doivent aller le voir.
DA (ironique) : Parce qu’on est dedans. Et ils doivent être loyaux. (Sérieusement) : Et pour ce qui ne sont pas nos amis directs, si vous voulez rire, si vous voulez vous amusez, si vous voulez le voir, vous devriez le voir, si vous voulez…
Q : Aurons-nous des scènes non diffusées dans les bonus ?
DA : Luc ne gaspille rien, il n’y a presque pas de scènes refaites, de scènes ratées.
John : Oui on a utilisé l’écran vert quoi … deux fois ? C’était du vrai feu, c’était des vraies tirs, on a utilisé des balles à blanc.
DA (ironique) : On est réel.
John : On est réel …
[Rire général]
DA : Je l’ai prévenu pour les interview ! Je fais des blagues. Donc certaines choses que je dis peuvent être sérieuses et d’autres non.
John : Elle est drôle. J’ai eu le droit de trainer avec elle tous les jours pendant le tournage, c’est génial.

Q : Comment avez-vous réagi quand vous avez eu le coup de fil vous confirmant que vous travailliez avec De Niro ?
DA : C’était un long processus. J’avais déjà rencontré Luc [Besson], ce qui était déjà un rêve et il m’avait dit « Tu veux faire ce film ? » et moi je me dis « quoi ? » je tremble intérieurement je me dis « mais tu ne m’as même pas vu ! » et on m’a juste dit que j’avais besoin de lire le script avant, donc j’ai lu avec Luc, et puis avec Bob [Robert De Niro] et ça c’était juste époustouflant mais aussi tellement stressant parce que je suis dans son bureau et … j’essaie juste d’être bonne dans ce que je fais. Et il était aussi okay pour ça et environ un mois et demi plus tard j’ai eu la confirmation et c’était un « oh mon dieu » [de soulagement] et au final c’est juste merveilleux !
Q : Et vous ? [A John]
JDL : J’ai eu une vraie audition avec les casteurs, ensuite on m’a rappelé pour lire devant Luc et puis un rendez-vous avec Bob dans son bureau à Manhattan et c’était juste avant mes vacances du 4 juillet à ce moment-là, je suis parti une semaine en vacances et j’ai dû attendre cette semaine avant d’avoir la réponse et quand je l’ai eu c’était juste … formidable.
Q : Vous ressemblez beaucoup à votre personnage, l’êtes-vous ?
JDL : J’aime le penser oui.
Q : L’est-il ? [A Dianna]
DA : De certaines façons…. [Rires]
Q : Ça semble facile de rentrer dans le personnage.
DA : Oui, vous avez entendu comment il a dit Manhattan [Avec l’accent du New Jersey, de la mafia]
Q : Dites-le encore ?
JDL : Manhattan … ?
DA : Non non là tu le dis pas … [Murmure] Manhattan …
JDL : Manhattan
DA : Voilà !
Q [A Dianna] : Vous êtes magnifiques, vraiment jolie. Vous travaillez avec Michelle Pfeiffer qui joue votre mère et on y croyait vraiment. Très belle peau pour toutes les deux.
DA : Oh merci, c’est gentil.
Q : Vous a-t-elle donné des conseils, vu que elle est là depuis … probablement avant que vous soyez née ?
DA : Et bien … non … pas vraiment elle … Elle est juste si gentille et agréable. Ce n’était pas vraiment des conseils mais c’était plus dans le sens de les regarder sur le set. J’ai vu quasiment tous ce qu’ils ont fait tous les deux, ce que Luc et Tommy ont fait. Donc c’était intéressant de voir la différence entre ce qu’ils ont fait dans le passé VS ce qu’ils faisaient à présent sur le moment.
JDL : Oui, l’expérience en elle-même était une leçon.
DA : Oui.
Q : Vous avez passé beaucoup de temps à les regarder ?
JDL : Ouai.
Q : C’est tellement un film violent ! [A Dianna] Je n’arrivais pas à vous croire ! Je veux dire, vous n’avez pas du tout fait ça en tant que Quinn Fabray !
DA, rigolant : Non.
Q : Parlez-moi de ce que ça fait d’apprendre les « chorégraphies » [pour les scènes de bagarre] Vous avez fait vous-mêmes vos cascades ou quelqu’un les a fait pour vous ?
DA : Non, on a tout fait nous-même. Mais ouai, c’est vraiment marrant d’apprendre toutes ces techniques. Vous voyez la peur dans les yeux des gens avec qui vous travaillez. « Vraiment, tu t’approches beaucoup [de l’entre-jambe d’un garçon] alors j’espère que tu es vraiment concentrée ». « Oui oui je suis concentrée ». Et le garçon avec qui je travaille me dit « Cet endroit … tu fais vraiment attention hein » parce que je devais frapper l’intérieur de sa jambe, et je dis « Je sais ça ! Même sans l’entrainement des cascades je sais que tu ne veux pas que je te frappe à cet endroit-là. Crois-moi, je le sais. J’ai un frère » [Rires].
JDL : Je regarde beaucoup de films d’action donc j’étais très excité de faire des cascades. De pouvoir en faire en direct pendant les prises c’était juste … génial.
Q : Ca me rappelle un peu Breaking Bad, c’était si vivant !
DA : Oui … c’est grâce à Luc ça. J’adore ce qu’il fait et le réalisateur de film qu’il est. J’avais un sentiment … je savais le genre que ce serait-
Q : Y-a-t-il eu un moment où vous vous êtes dit « Je peux pas faire ça ! » ?
DA et JDL : Non.
DA : Non, on y va et voilà.
JDL : Luc sait ce qu’il fait.
Q : Les garçons au lac … ?
DA : Oh oui.
Q : Vous y êtes allée un peu fort là. [John rigole]
DA : Ouais … Ouais mais ils le méritaient … du moins dans l’esprit de Belle.
JDL : Oui ils le méritaient … j’étais content de pas être dans ce groupe de mecs. [Dianna rigole]
Q : J’adore votre relation à tous les deux ! Vous semblez vraiment frère et sœur ! Vous vous êtes bien entendus ?
DA et JDL : Ouai !
DA : Je veux dire… regardez ce mec ! [Murmure à John ironique] Et là tu dis « Regardez cette fille ! »
JDL : Regardez cette fille …
[Rires général]
JDL : Tu veux qu’on recommence ?
DA : Ouai ! [Recommence] Regardez ce mec !
JDL : Regardez cette fille !
DA : Oh !
JDL : Génial ! Parfait !
Q : Il s’agit de câlins hein ?
JDL : Absolument !
DA : Ouais. J’ai adoré travaillé avec Johnny.
JDL : Avec toi aussi.
Q : Et vous avez la chance de mettre votre visage près de De Niro. C’est votre papa.
DA : Oh ouai. Bisous sur la joue, câlin. Il est génial, génial.
Q : Que vous-a-t-il dit quand vous l’avez rencontré à son bureau ?
JDL : On a parlé d’où je venais, ce que je faisais, si j’avais lu le script, ce que je connaissais du rôle et tout.
Q : Tu avais lu le livre ?
JDL : Non ! Car je ne savais pas qu’il y avait un livre. Et du coup il me tend le livre et je lui dis « Je l’aurais lu dans une semaine monsieur’ et il me dit « c’est bien, c’est bien ».
[Rire général]

▬ Plus que quelques semaines à attendre avant de pouvoir voir le film (à moins que vous soyez trop impatients au point de réserver un billet d’avion pour les USA où le film sort le 13 septembre prochain) :

    Sustion

    Promo ‘Intensive’ c’est le mot ! J’ai cru que je n’allais jamais trouvé le formulaire de commentaire en bas de cette page !

    Didi

    Merci beaucoup pour cet article, Dianna est juste adorable :)

    stephi65

    J’ai une question qui n’a rien avoir avec l’article , c’est vrai que Amber va participer a Danse avec les stars ??

    roro

    oui stephi65 mais pour la version américaine.

    Ce film a l’air vraiment pas mal, je pense aller le voir !

    Marion

    Je comprend pas trop l’intérêt, Dianna n’est plus dans Glee, quel rapport ? Tant mieux pour elle, elle est très jolie et tout, mais … je ne me souviens pas d’articles pour  » Brothers and Sisters », ou « All the Wrong Reasons » avec Cory, par exemple … en plus Luc Besson, désolée, mais pour moi, c’est pas signe de qualité, au contraire… bref, si vous voulez parler des projets des anciens et actuels de Glee, pourquoi pas, mais faite le de façon équilibrée.

    mag 49

    J’aime bien Dianna et aussi Quinn et j’ai vut pas mal de film de Luc Besson (le grand bleu , Léon , les 4 Taxi , le cinquième élément et j’ai bien aimée les 4 Taxi et le cinquième élément et tout autre chose , je n’arrive pas voter pour les Glee Awards 2013 les autres catégories.

    Bailey

    Aucun rapport avec ce post mais je commence à e avoir assez du manque de respect pour les lecteurs de ce site car depuis un moment on se demande vraiment si quelqu’un s’occupe encore du site car les glle france awards a l’arret et abandonner depuis 2 mois plus de sondages ni de réels suivi dans les news c’est le début de la fin ou juste un désintérêt de ces auteurs ?

    Melvin31

    Il sort je jour de mon anniversaire donc personnellement j’irai le voir juste après avoir souffler les bougies pour être sur de passer une bonne soirée :D

    Camille

    Je trouve ça « nul » qu’il n’y est même pas eu un article pour l’anniversaire de Lea Michele alors qu’il y en a eu pour tous les autres acteurs..

    Alexandra

    Peut-être aussi que les administrateurs du site ont une vie à l’extérieur, c’est la période de la rentrée, et puis pendant les vacances, ils sont peut-être partit, donc certes, c’est dommage de ne pas avoir plus d’infos, mais je comprends également ;)
    Pour revenir au sujet, j’irai surement voir le film parce qu’il a l’air plutôt bien, et que le cast est vraiment pas mal !

    Gleekana

    J’adore la bande d’annonce !! :)